In Belgium

Life Sciences

ABESCO
De nouvelles opportunités pour les déchets médicaux dangereux

ABESCO a été fondée il y a 15 ans par une équipe de conseillers en prévention et de coordinateurs environnement qui voulaient proposer aux entreprises une assistance dans le domaine de la sécurité et de l’environnement. ABESCO est une société de conseil qui aide les entreprises et les gouvernements à développer une politique sécurité et environnement, en proposant des études, des formations et ainsi de suite. ABESCO travaille comme coordinateur environnement externe pour un certain nombre d’entreprises, comprenant divers établissements de soins. Missionnée par l’OVAM et en collaboration avec des partenaires du secteur hospitalier, ABESCO a effectué des recherches sur d’autres façons de traiter les déchets médicaux dangereux. En 2014, ces recherches ont conduit à un ajustement de la législation. Sarah Janssens, responsable de division chez ABESCO, nous en dit plus sur cette étude et sur ce qui a été accompli à ce jour. Lire toute l'histoire

Hôpital de Limbourg-est, Belgique
Trop de déchets dus à la culture du jetable dans les hôpitaux ?

En 2014, l’hôpital de Limbourg-est (‘Ziekenhuis Oost-Limburg’ ou ‘ZOL’) produisait environ 873 tonnes de déchets médicaux non dangereux et 226 tonnes de déchets médicaux dangereux (HMW). Les déchets médicaux ne pouvant pas être réutilisés en raison du risque de contamination, plus de 1000 tonnes de déchets passent à l’incinérateur chaque année en provenance du seul hôpital ZOL. Les déchets médicaux dangereux sont incinérés dans un incinérateur à four rotatif particulier afin de garantir la destruction totale des contaminants (particules infectieuses). Néanmoins, l’incinération n’est pas la solution la plus écologique et encore moins la meilleure marché pour le traitement des déchets. Le coût de la gestion des déchets pèse de plus en plus lourd sur les hôpitaux flamands. Dominic Hermans, chef du service prévention et environnement et dans le même temps coordinateur environnement pour l’hôpital ZOL, explique pourquoi la mise en œuvre de changements est si difficile dans ce secteur. Lire toute l'histoire

Institut de médecine tropicale, Belgique
Ebola a réuni les utilisateurs, les transformateurs et le gouvernement autour de la même table

Derrière la façade majestueuse de l’Institut de médecine tropicale (ITM) à Anvers, des centaines d’experts travaillent chaque jour dans les domaines de la recherche, l’éducation et les services liés à la médecine tropicale. L’ITM héberge trois départements scientifiques, un service de consultation externe spécialisé et divers services d’assistance. Il emploie quelque 500 personnes. L'un de ces experts est Kathleen Anthonis, qui dirige le service « Sécurité, santé et environnement ».Lire toute l'histoire

 

Déchets médicaux
Desfaits et de chiffres

La sécurité et l’hygiène sont d’une importance capitale dans votre hôpital. Hygiène et propreté à l'hôpital augmentent la sécurité des patients. Votre approche et vos décisions ont également un effet sur votre personnel et sur les visiteurs, et au final sur la société. Les déchets hospitaliers ont également un impact. Visualisation d’un certain nombre de faits et de chiffres intéressants. Lire toute l'histoire

Les Flandres, une région en tête dans le domaine du traitement des déchets médicaux dangereux

La législation dans le domaine du traitement des déchets est complexe et la législation sur le transport des produits potentiellement dangereux (ADR) est encore plus complexe. Peu nombreux sont ceux qui maîtrisent totalement le sujet. Willy Van Praet, conseiller en sécurité et prévention pour un certain nombre d’hôpitaux en Belgique, est par conséquent plus qu’un expert.Lire toute l'histoire

UZA, Belgique
Un partenaire innovant et durable

UZA est à la fois une institution de pointe pour les patients souffrant de graves maladies et un centre de connaissances où des spécialistes renommés effectuent des recherches scientifiques et dispensent les traitements les plus sophistiqués. Cet environnement composé de départements d'urgence, de blocs opératoires, d'unités de soins et de laboratoires produit de grandes quantités de déchets, dont une majeure partie de déchets médicaux dangereux (DMD). Lire toute l'histoire

Partager cette page