Conformité

Nous proposons à nos clients une solution plus responsable d’un point de vue économique et écologique pour la gestion de leurs déchets. Soit nous traitons ces déchets dans nos propres installations, soit nous les faisons traiter dans un centre externe. Le traitement par des tiers doit être effectué conformément aux normes appliquées dans nos propres installations. Nous vérifions scrupuleusement que les centres de traitement externes s’assurent que ce soit bien le cas.

Gestion des sites 

Indaver dispose actuellement en Europe d’un réseau d’environ 500 centres de traitement extérieurs où les matériaux (déchets et matières premières) de ses clients sont traités. Cela va de très petites installations spécifiques (destinées au nettoyage et à la réparation de fûts et de grands conteneurs en plastique, notamment) à de très grandes entreprises intégrées (notamment des installations de co-incinération équipées de plates-formes de prétraitement connexes).

Audits stricts

Grâce à une gestion structurée des outlets, nous proposons à nos clients les mêmes garanties en matière de traitement des déchets par des tiers que dans nos propres installations. Indaver vérifie également que ce traitement se fait en toute sécurité pour l’environnement, conformément à la législation locale et européenne. À cet effet, Indaver a mis en place des mécanismes spéciaux. 
 
Les Qualification Guarantees (QG) doivent être disponibles pour tous les centres de traitement externes avant même qu’un accord soit conclu entre Indaver et l’outlet. Cette garantie indépendante confirme officiellement que le centre de traitement externe peut accepter et traiter les déchets. La garantie varie en fonction du lieu où se situe le centre de traitement (pays ou région). Si ces garanties ne sont pas apportées, Indaver demande au sous-traitant de confirmer qu’il dispose des permis requis pour accepter et traiter des déchets spécifiques par le biais d’un Questionnaire de préqualification (PQQ).

Pour chaque trajet de traitement qu’Indaver considère comme critique, une approbation QESH supplémentaire est requise : Quality Environment Safety Health Approval. Une activité est considérée comme critique lorsqu’il existe un risque plus élevé de pollution de la chaîne de matériaux et de la chaîne alimentaire, dans le cadre minimum légal décrit précédemment et/ou lorsqu’il s’agit de flux de déchets particulièrement critiques (par exemple, peroxydes explosifs, déchets radioactifs, déchets qui comprennent des matières prioritaires, etc.).

L'approbation QESH doit se conformer aux législations européennes et nationales concernées, à la procédure « Best Practice Classification and Characterisation » d'Indaver, ainsi qu'à nos « 10 Codes de bonnes pratiques pour une gestion durable des déchets ». Cette évaluation permet d’établir clairement si une activité spécifique peut être exercée au sein du centre de traitement concerné. Dans certains cas, un audit complet peut également être réalisé sur le site d'un outlet. 

Exigences strictes, notamment en termes de logistique

Indaver dispose d'une large gamme de services logistiques, notamment pour les déchets dangereux. Forte de ses années d'expérience dans le transport des déchets (ADR), elle s'appuie sur des procédures strictes. Indaver soumet ses partenaires logistiques aux mêmes audits et attend d'eux qu'ils respectent les mêmes conditions strictes que nos services logistiques internes.

Partager cette page