Récupération maximale de matériel

Indaver est fournisseur de matériaux de haute qualité et espère pouvoir élargir de service à l'avenir. Nous recherchons constamment de nouvelles et meilleures méthodes de récupération des matériaux.

Indaver Molecule Management

Grâce entre autres aux efforts d'Indaver, le recyclage est devenu la norme pour des flux de déchets comme le verre, le papier et les plastiques. Mais nous ne pouvons récupérer des matières premières de déchets dangereux que si nous avons la garantie que cela peut se faire en toute sécurité pour l'homme et l'environnement. Indaver relève ce défi !Nous recherchons sans cesse de nouvelles et meilleures manières de valoriser des déchets dangereux. Par le passé, l'accent était mis sur la neutralisation des déchets dangereux par la décomposition de molécules dans des procédés chimiques. Nous étudions désormais les composants de ces flux de déchets qui sont suffisamment précieux pour les récupérer de manière sûre et efficace. Nous allons donc examiner les plus petits composants, les molécules, et voir celles qui peuvent être réutilisées utilement en toute sécurité. La régénération d'acide chlorhydrique par Indaver chez Tata Steel à IJmuiden en est un exemple. Nous étudions désormais si et comment nous pouvons récupérer du chlore, de l'acide sulfurique, du fluor, de l'iode et des métaux précieux.

IndaMP : récupération des métaux précieux

Les métaux précieux sont rares et onéreux, notamment le platine, le palladium et l’or. Ils sont essentiellement utilisés dans le secteur des catalyseurs automobiles et industriels. C’est en raison de leurs propriétés chimiques uniques et de leur rareté que les métaux précieux sont onéreux. La récupération de ce type de métaux est donc une solution intéressante, tant sur le plan écologique que sur le plan économique, pour la grande industrie européenne. 

Indaver Metal Processing (IndaMP) peut récupérer ces métaux précieux du flux de déchets. L’installation IndaMP précipitera les métaux précieux présents dans les résidus par le biais d’un processus d’évaporation. Indaver propose ainsi une source constante et durable de métaux précieux à ses clients. Ce qui réduit leur dépendance aux matières premières venant en dehors de l’Europe.

Chaque année, Indaver gère quelque 5 millions de tonnes de déchets, notamment de nombreux flux de déchets contenant des métaux à potentiel de recyclage élevé. Sur la base d’expériences pilotes concluantes d’Indaver et au terme d’une étude sur la qualité approfondie menée avec le partenaire Agfa Labs, il est temps de passer au niveau supérieur. En septembre 2018, IndaMP sera opérationnel. Une installation existante a donc été transformée sur le site d’Indaver à Anvers. IndaMP se concentre sur le créneau des catalyseurs homogènes. Les catalyseurs homogènes se trouvent dans des mélanges complexes. C’est précisément la composition mixte des flux de déchets qui complique la récupération. IndaMP propose en l’occurrence une composition unique.  Indaver possède de solides partenariats et grâce à son portefeuille de déchets de grande échelle, elle dispose des connaissances nécessaires pour apporter à l’industrie une solution durable de récupération des métaux précieux.

Récupération de résidus

Indaver contrôle la manière dont les résidus issus du traitement thermique avec récupération énergétique (transformation de déchets en énergie) peuvent être utilisés. Par exemple, il s'agit de récupérer des matériaux rares issus de la terre, du phosphore et du cuivre. De cette manière, il ne faut plus extraire de nouveaux matériaux et l'on continue à limiter les résidus à trier.

Partager cette page

Déchets, une source de matières premières précieuses