Communiqué de presse: Port du pays de Waes (Waasland)- la construction du réseau de vapeur ECLUSE commence: les ministres Muyters et Tommelein ont assisté à la pose de la première conduite

Cet après-midi, la première conduite du nouveau réseau industriel de vapeur ECLUSE a été posée dans le port du Pays de Waes. Dès 2018, ce réseau de conduites de cinq kilomètres permettra de transporter la vapeur générée par deux entreprises vers six sites industriels qui pourront alors mettre à l’arrêt leurs chaudières. ECLUSE réduira ainsi les émissions de CO2 de 100 000 tonnes par an. Les ministres flamands de l’Énergie et de l’Économie, Bart Tommelein et Philippe Muyters, ont assisté au démarrage des travaux.

ECLUSE va devenir un grand réseau de conduites de vapeur et de condensation entre, d’une part, les installations de traitement thermique des entreprises de traitement des déchets Indaver et SLECO et, d’autre part, un certain nombre d’entreprises chimiques du port du pays de Waes. Le réseau permettra à ces entreprises d’acquérir la vapeur nécessaire pour combler leurs besoins en vapeur et en chaleur. 

Le réseau de vapeur achemine chez les acheteurs la vapeur générée au cours de l’incinération des déchets par le biais de conduites isolées. Ce transport s’effectue de façon efficace et sans perte notable grâce à l’utilisation de vapeur surchauffée à haute pression (±40 bar) et température élevée (±400 °C). L’eau chaude est renvoyée chez Indaver et SLECO via une conduite de condensation et y est à nouveau utilisée comme eau d’alimentation de la chaudière.

Les conduites, d’une longueur totale de cinq kilomètres, sont tantôt souterraines, tantôt de surface.  

Ensemble pour un port à énergie verte

ECLUSE est un projet mené par plusieurs organismes.

Maatschappij Linkerscheldeoever (MLSO) a été un catalyseur important pour provoquer la rencontre des différents partenaires et parvenir à un tel projet dans le port du pays de Waes.

L’énergie du réseau de vapeur est produite sur le site waste-to-energy de l'entreprise de traitement des déchets Indaver et de sa joint-venture SLECO.

Paul De Bruycker, CEO d’Indaver : « Nous démarrons aujourd’hui un projet de classe mondiale qui a été rendu possible uniquement grâce à l’intervention de tous les partenaires et au soutien du gouvernement flamand. Avec ce projet, nous prouvons d’ailleurs que « Vlaanderen circulair » (l’initiative flamande en faveur de l’économie circulaire) n’est pas un rêve lointain et que nous sommes en mesure d’accomplir beaucoup si nous unissons nos forces ».

Pour installer les conduites de vapeur et de condensation qui relieront les consommateurs à Indaver et SLECO, ECLUSE a fait appel au savoir-faire du gestionnaire de réseau Infrax.

Frank Vanbrabant, CEO d’Infrax : « Infrax est un gestionnaire de réseaux d’électricité, de gaz naturel, d’égouttage et de câblage, mais ce n’est pas tout. Depuis quelques années, nous nous chargeons également de l’installation de réseaux de chaleur et avons notamment géré des projets de ce type dans les provinces de Flandre occidentale et d’Anvers. En collaboration avec Eandis, l’autre gestionnaire de réseau flamand, nous voulons à l’avenir nous y consacrer encore davantage. Le réseau de vapeur ECLUSE, qui est pour ainsi dire un super-réseau de chaleur, est donc pour nous un projet extrêmement important ».

La compagnie des eaux Water-Link et FINEG participent également au projet ECLUSE.

Contrat attribué à AHP

ECLUSE a attribué le contrat (appelé « contrat EPCM ») d’ingénierie, de construction et d’entretien sur dix ans du réseau de vapeur à l’association momentanée AHP, collaboration entre les entreprises néerlandaises A.Hak et Petrogas. Toutes deux sont renommées, connues pour leurs projets à échelle mondiale d’installation et d’entretien de conduites destinées au transport et à la distribution de mazout, de gaz, d’eau et d’électricité.

Déjà cinq acheteurs de vapeur

Jusqu’à présent, cinq entreprises du port du pays de Waes ont promis de mettre à l’arrêt, entièrement ou en partie, leurs propres chaudières à gaz et d’acheter la vapeur d’ECLUSE pour les dix prochaines années. Les voici : le partenaire logistique de l’industrie chimique ADPO, les producteurs de produits chimiques Ashland, Monument Chemical et INEOS Phenol, et le producteur de caoutchouc et de matières plastiques LANXESS. Sur le chemin du retour, la conduite de condensation chauffera également les bâtiments d’une sixième entreprise, DP World-Antwerp Gateway.

D’autres entreprises pourront ultérieurement être reliées au réseau de vapeur. Une fois terminé, celui-ci pourra en effet transporter deux fois plus de vapeur que la quantité requise aujourd’hui. Cela permettra aussi aux entreprises reliées dès le début d’accroître à l’avenir leur demande en chaleur.

Erik Van Hove, gérant d’Ashland, l’une des entreprises clientes d’ECLUSE : « Être à l’origine de ce projet durable, où l’énergie est utilisée de la manière la plus efficace possible et qui permet d’émettre des tonnes de CO2 en moins, et pouvoir le développer est un rêve pour beaucoup d’entrepreneurs et cela s’inscrit parfaitement dans la philosophie ‘Responsible Care®’ d’Ashland ».

100 000 tonnes de CO2 en moins par an

ECLUSE sera vraisemblablement mis en service début 2018. Les installations d’incinération produisent chaque année de la vapeur d’une puissance maximale d’environ 250 MW. Cette vapeur est directement validée pour utilisation, ce qui permet une économie de CO2 de 100 000 tonnes par an, ce qui est comparable à celle réalisée annuellement par 50 éoliennes de 2,3 MW. En outre, le réseau a été conçu pour pouvoir, à terme, être étendu et permette de plus grandes économies de CO2 à hauteur de celles découlant de l’installation de 100 éoliennes.

Financement

Le projet ECLUSE représente un investissement d’environ 30 millions d’euros. Les partenaires eux-mêmes ont participé à cet investissement avec leurs propres capitaux. La banque ING est le partenaire financier auprès duquel le prêt bancaire a été effectué.

« La transition énergétique demande des investissements et des solutions flexibles. En tant que banque, nous voulons jouer un rôle dans l’accélération de cette transition énergétique en finançant l’innovation, en partageant les connaissances et en nous servant de notre écosystème », explique Emmanuel Verhoosel, Head of Wholesale Banking, membre du comité de direction d’ING Belgique. « Les banques sont au centre de la société et ont notamment pour objectif de faciliter la croissance économique. C’est pourquoi ING Belgique soutient depuis de nombreuses années déjà les entrepreneurs et leurs plans et projets novateurs. En tant que banque, nous créons ainsi de la valeur et mettons notre rôle en évidence. »

Le gouvernement flamand soutient ECLUSE

Le ministre de l’Énergie, Bart Tommelein, se réjouit de voir les travaux commencer :

Bart Tommelein, ministre flamand du Budget, des Finances et de l’Énergie : « La chaleur verte est un pilier important de ma politique en matière d’énergie. Son intérêt est encore trop souvent sous-estimé. Indaver, SLECO, Ashland, Ineos Phenol, ADPO, Monument Chemical et Lanxess joignent leurs forces, ce qui crée des avantages économiques. Ils renforcent ainsi leur position concurrentielle dans le pays et à l’étranger. Ces entreprises prennent également une bonne décision du point de vue écologique : elles économisent chaque année pas moins de 100 000 tonnes de CO2. En tant que ministre de l’Énergie, j’espère que beaucoup d’autres entreprises suivront ce bel exemple ».

Le gouvernement flamand veut en outre diminuer les obstacles pour rendre possible une collaboration innovante et durable. Le ministre flamand de l’Économie Philippe Muyters a donc promis d’accorder 10 millions d’euros au projet ECLUSE en soutien écologique stratégique.

Le ministre flamand de l’Économie et de l’Innovation Philippe Muyters : « Outre une plus-value écologique évidente pour la Flandre, ce réseau de chaleur signifie également davantage de sécurité pour nos entreprises. En tant que source supplémentaire, fiable et rentable d’approvisionnement en énergie, il donne une nouvelle raison de rester implanté dans la région du port d’Anvers et, par conséquent, l’industrie chimique en ressort littéralement plus ancrée. Cette collaboration durable est donc un atout de taille pour la compétitivité de la Flandre ».

Lauréat du Sustainability Award du port d’Anvers

L’importance d’ECLUSE a d’ailleurs également été soulignée par le premier Sustainability Award du port d’Anvers, qui lui a été attribué en novembre 2016 par la communauté du port.

Les photos et video

Contacts presse :

Partager cette page