L'économie circulaire doit mettre l'accent sur la durabilité et la création de valeur

La Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas sont des précurseurs en matière d'économie circulaire et d'efficacité énergétique. Ce n'est dès lors pas un hasard si nous avons eu la possibilité, lors de la visite d'État du président allemand Joachim Gauck au président et au Roi Philippe, de commenter le rôle joué par les entreprises de traitement des déchets dans l'économie circulaire.

Joachim Gauck, His Majesty King Filip and Antwerp Mayor Bart De Wever - copyright ‘Havenbedrijf Antwerpen’

Le cluster chimique dans le port d'Anvers

Le président allemand Gauck et le Roi Philippe ont participé à Anvers à une table ronde regroupant des représentants du monde des affaires et de l'entreprise portuaire à propos de l'importance de la chimie dans le port scaldéen. Anvers est le plus grand cluster chimique intégré d'Europe, en raison notamment des liens qui l'unissent à l'industrie chimique dans les régions du Rhin et de la Ruhr. Les entreprises allemandes telles que BASF ou Bayer, qui sont également des clients d'Indaver, disposent depuis très longtemps déjà d'un site de production à Anvers. Par ailleurs, le secteur chimique allemand investit massivement en Belgique.

Collaboration

La visite d'État du président Glauck s'est notamment concentrée sur l'importance de la collaboration entre les industries chimiques allemande et belge, avec un accent tout particulier sur le rôle de l'économie circulaire. Tant le président Glauck que le Roi Philippe se sont montrés particulièrement intéressés et ont posé des questions ciblées. Où en sont la Belgique et l'Allemagne dans ce domaine ? Quels sont les éléments indispensables au développement de l'économie circulaire et quel rôle les décideurs peuvent-ils y jouer ? Quel est le coût de cette économie circulaire ?

Indaver est partie prenante

Dans le cluster chimique d'Anvers, les produits et les sous-produits d'une entreprise servent de matière première à d'autres. Ainsi, la chaleur qui est libérée est utilisée en tant que source d'énergie dans d'autres processus. La chaleur qui est générée par le traitement thermique des déchets est distribuée par l'intermédiaire de réseaux communs. Une entreprise de traitement des déchets comme Indaver est impliquée dans tous ces processus. Durant la table ronde, nous avons été en mesure de commenter notre rôle.

Matières

Les entreprises de traitement des déchets comme Indaver, qui emploient massivement les technologies de pointe, détruisent les composants indésirables ou dangereux présents dans les déchets ou les neutralisent. Elles assurent ainsi la propreté du cycle des matières pour l'économie circulaire. Indaver récupère également des matières dans les déchets, grâce à des techniques de recyclage chimiques et thermiques. Leur application permet de décomposer les matières organiques jusque dans leurs composants de base, lesquels sont ensuite réutilisées pour la fabrication de nouveaux produits dont la qualité n'a rien à envier aux produits fabriqués au moyen de matières premières primaires.

Des ambitions européennes

Indaver utilise elle-même une partie de la chaleur qui est libérée lors de la revalorisation des déchets résiduels et qui n'est plus récupérable. Toutefois, elle en fournit de plus en plus fréquemment à des entreprises du voisinage, par l'intermédiaire du réseau de chaleur industriel ECLUSE, appelé à devenir le plus grand d'Europe et pour lequel Indaver apporte la composante thermique. Ces développements s'inscrivent dans les ambitions européennes d'une entreprise telle que d'Indaver qui - à la plus grande surprise des personnes présentes - se positionne également comme le leader du marché allemand du traitement des déchets dangereux.

Innovateur

L'économie circulaire met à la fois l'accent sur la durabilité (recyclage maximal et risques minimaux) et sur la création de valeur (objectifs financiers et qualitatifs). L'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas sont d'ores et déjà des champions en matière de recyclage. Nous pouvons également jouer un rôle de pionnier dans la concrétisation de l'économie circulaire. Nous disposons en effet de l'infrastructure et des connaissances nécessaires et, par ailleurs, la chimie peut jouer un rôle majeur en qualité d'innovateur et de client de ces nouvelles matières premières.

Partager cette page