Le « Fonds Duurzaam Materialen- en Energiebeheer » a déjà soutenu 150 projets ces dix dernières années

Les Flamands sont maintenant bien conscients du fait qu’il est nécessaire d’utiliser les matières premières et l’énergie de façon plus durable et économe. Mais ils ne savent pas toujours par où commencer. Le « Fonds Duurzaam Materialen- en Energiebeheer » (fonds flamand pour une gestion durable des matières premières et de l'énergie), qui est financé par Indaver et SLECO, leur donne un coup de pouce depuis dix ans déjà.

 

Une collaboration unique

Le « Fonds Duurzaam Materialen- en Energiebeheer » a permis à Indaver et au mouvement écologiste de se retrouver dans leur but commun d'apprendre aux Flamands à vivre de façon plus durable. Indaver et les organisations environnementales BBL et ABLLWO y travaillent ensemble de manière unique. Le Fonds est géré par la Fondation Roi Baudoin.

Un million et demi d’euros

Ces dix dernières années, le Fonds a soutenu plus de 150 projets, auxquels Indaver et SLECO ont fait don d’1,5 million d’euros au total. Il s'agit tant de projets à petite échelle où les personnes tentent d'adopter une approche plus durable dans leur quartier ou leur commune par de petites interventions que de projets régionaux qui visent un changement structurel à grande échelle dans toute la Flandre.

Modèles utilisables

Le Fonds a maintenant bien changé. Lors des premières années, il est souvent intervenu dans le cadre de projets qui avaient pour but de secouer la population. L’actualité nous a toutefois rattrapé et tout le monde a pris conscience de la gravité de la situation. C’est pourquoi le Fonds choisit depuis quelques années des projets, surtout au niveau régional, qui mettent au point des modèles utilisables qui pourront être adaptés dans toute la Flandre. Son but est toujours d’innover et d'élargir son champ d'action.

Départ d’un solide président

C’est d’une main assurée qu’Hubert David, en sa qualité de président du « Fonds Duurzaam Materialen- en Energiebeheer », a guidé le Fonds pendant ses dix premières années. Hubert David a renforcé le fonctionnement du Fonds grâce à son réseau étendu, son suivi scrupuleux des projets et sa recherche permanente du consensus, dans laquelle il évitait toujours de s’attribuer tout le mérite et où chacun se sentait valorisé.

Continuité avec la nouvelle présidente

C’est Helga Van der Veken, jusqu’à présent présidente du jury, qui continuera à assurer le bon fonctionnement du Fonds et y apportera sans aucun doute sa propre marque.

Nouvel appel

Un nouvel appel a été lancé. Les intéressés peuvent déposer leur projet jusqu’à la mi-février. Toutes les informations se trouvent sur le site Internet : www.fdme.be 

Partager cette page