Indaver veut construire des usines de recyclage pour les déchets plastiques en Europe

À présent que l'Europe va contrôler de manière plus stricte ce qu'il advient des déchets plastiques, une solution durable devient encore plus importante. Indaver fait passer son entité Molecule Management à une vitesse supérieure et souhaite récupérer des déchets plastiques des matières premières pour l'industrie chimique, dans dix nouvelles installations en Europe.

Indaver développera les nouvelles installations avec le soutien de son nouvel actionnaire Katoen Natie, a affirmé Fernand Huts, CEO de cette entreprise. Chaque installation, capable de traiter 100 000 tonnes de plastiques mélangés ou légèrement pollués, coûtera 80 millions d'euros et emploiera 40 personnes. La première installation verra le jour en Flandre, quant aux autres, elles seront implantées dans des régions d'Europe où beaucoup de déchets plastiques sont disponibles, de façon à pouvoir procéder à un traitement décentralisé. On évitera ainsi que cette fraction de déchets relativement légère soit transportée sur de longues distances.

Actuellement, les déchets plastiques suivent trois voies. Les plastiques dans les déchets sont soit triés, nettoyés et pressés en grains pour servir de matière première pour de nouveaux produits en plastique. Les plastiques mélangés aux déchets ménagers sont, ici, dans la plupart des pays d'Europe, incinérés, un processus lors duquel de l'énergie est récupérée sous forme de vapeur et de courant électrique ; dans de nombreux autres pays, ils sont encore mis en décharge. Ayant fait l'objet d'un tri sélectif, mais légèrement mélangés et légèrement pollués (par des adjuvants tels que des retardateurs de flamme), les déchets plastiques sont exportés vers l'Asie.

L'Europe renforce cependant la législation pour décourager davantage la mise en décharge (qui est encore courante dans divers pays européens). Il faudra trier plus et mieux, ce qui, surtout pour la catégorie des plastiques légèrement mélangés et légèrement pollués, offre des possibilités qu'Indaver souhaite exploiter pleinement. D'après les estimations, il s'agit de deux millions de tonnes par an, dont Indaver espère pouvoir traiter certainement la moitié.

Avec Molecule Management, Indaver veut dépolymériser les plastiques, en d'autres termes briser les molécules plastiques en chaînes hydrocarbures plus courtes qui peuvent servir de matière première pour l'industrie chimique. Ce recyclage moléculaire thermique fournit des matériaux de qualité supérieure qui peuvent être utilisés pour fabriquer des produits également de qualité supérieure. C'est ainsi qu'Indaver apporte à nouveau une contribution importante à l'économie circulaire.

Dans une telle économie, on a en effet le moins possible recours à de nouvelles matières premières pour la production de biens, mais les producteurs et les consommateurs doivent être sûrs que les matériaux secondaires soient de haute qualité, de façon à ce que les produits ne perdent rien en termes de qualité et de sécurité. Indaver dispose des connaissances et de la technologie nécessaires à récupérer et fournir ces matières recyclées de haute qualité.

Partager cette page