Indaver aide la planète à rester viable

Indaver fournit des efforts, dans le cadre de toutes ses activités, en vue de veiller à ce que notre planète reste viable. Pour ce faire, la société récupère autant de matériaux et d'énergie que possible et limite au maximum l'impact environnemental. Au sein de son Rapport de durabilité, Indaver explique les mesures adoptées en 2015 afin d’y parvenir.

Matières premières 

Afin que notre planète reste propre et sûre, il convient de rendre et de garder viable notre manière de vivre, de produire et de consommer. Des matières premières en suffisance doivent dès lors être disponibles et pour veiller à cet aspect, nous sommes contraints d'adopter un comportement économe. Dans le cadre de ses activités et de toutes ses installations, Indaver tente de récupérer un maximum de matériaux, et ce, de la façon la plus efficace possible afin qu'ils puissent servir ensuite de matières premières. En 2015, nous sommes parvenus à récupérer 1,2 million de tonnes de matériaux provenant d'un peu plus de 5 millions de tonnes de déchets que nous avions en gestion.

Installations renouvelées

Indaver améliore sans cesse ses installations de traitement en vue de récupérer des matériaux de manière optimale. En 2015, Indaver Relight a eu recours, sur son site à Doel, à sa nouvelle installation dénommée IndaTube. L'installation, qui constitue un bel exemple de recyclage en boucle fermée, permet de récupérer désormais la poudre fluorescente, le verre sodocalcique et les culots de façon encore plus efficace en vue d'être réutilisés. Aux Pays-Bas, Bio Power Alphen, un fermenteur novateur qui fermente et composte, situé à Alphen-sur-Rhin, a officiellement été inauguré. Grâce à cette technologie, nous récupérons 4 matières premières : du compost, de la biomasse, du gaz vert et du CO2 liquide.

Indaver Molecule Management couronnée de succès

Bien que les flux de déchets tels que le verre, le papier et le plastique sont amplement recyclés, il n'est pas possible d'en dire autant pour les flux de déchets dangereux dont Indaver assure la gestion. Notre entité dénommée Indaver Molecule Management® analyse les déchets chimiques et pharmaceutiques jusque dans les moindres détails, au niveau moléculaire. Ainsi, nous les récupérons en toute sécurité. En 2015, Indaver Molecule Management® s'est vue décerner, en Belgique, le FEGE Award dans la catégorie "meilleur projet d’innovation et d’environnement".

De l'énergie pour 255 000 ménages

La chaleur libérée lors du traitement thermique des déchets résiduels est soit utilisée par Indaver soit fournie par ses soins au profit des réseaux de chaleur à distance, des réseaux électriques ou d'autres entreprises. Chaque année, cette récupération correspond à la consommation d'énergie de 255.000 ménages. De plus, nous cherchons de nouvelles manières dans le but de vendre cette énergie. Les clusters énergétiques constituent une possibilité. Six entreprises issues du secteur chimique et logistique du Waaslandhaven à Anvers (Belgique) ont signé, en 2015, des "lettres d'intention" destinées à l'achat de chaleur écologique du réseau de vapeur ECLUSE pour lequel Indaver fournit de la chaleur. ECLUSE sera l'un des plus grands réseaux de vapeur industriels en Europe.

Limiter l'empreinte écologique

Nous investissons dans des technologies de pointe en vue de limiter l'impact de nos activités sur l'air, l'eau et le sol. Le Rapport de durabilité contient un aperçu des résultats de mesures des principales installations. Nous utilisons l'eau et l'énergie avec modération et tentons, lors du traitement, de consommer aussi peu de matières premières que possible et de remplacer les matières premières coûteuses par l'un ou l'autre type de déchets. En outre, nous limitons notre empreinte écologique sur le plan du transport des déchets et du traitement y afférent. À Hambourg, nous participons à un programme à grande échelle visant à limiter les émissions de CO2. Enfin, aux Pays-Bas, nous fournissons des efforts considérables afin de réduire notre empreinte écologique par le biais du système « CO2-prestatieladder » (échelle de prestation CO2).

Protéger le cycle des matériaux

Les composants nocifs ou dangereux présents au sein des déchets ne peuvent pas être récupérés en vue d'une réutilisation. C'est pourquoi il est nécessaire de disposer de "safe sinks" ; des entrepôts sécurisés destinés aux éléments indésirables. Indaver se charge alors, dans ses installations de traitement final à la pointe de la technologie, de la totalité des composants potentiellement dangereux et les élimine du cycle des matériaux. Les installations Physico-Chimie du site Indaver à Anvers traitent des déchets industriels inorganiques liquides et solides. En 2015, une nouvelle appellation leur a été attribuée : IndaChem Liquids et IndaChem Solids. 

Rapport de durabilité

Le Rapport de durabilité 2015 peut être consulté sur le site Internet d'Indaver, en format PDF. Le PDF est interactif : en quelques clics, les lecteurs peuvent surfer dans le document, trouver le chemin vers des liens externes ou vers des sites Internet régionaux d'Indaver.

Partager cette page